La première édition du concours interlycées d’éloquence pour prévenir le Génocide se tient depuis le 20 janvier 2019.

Co-organisé par la Fondation Calissa Ikama, Media Freelance et l’Union Libre des élèves et étudiants du Congo, cette compétition vise, non seulement à promouvoir la langue française, à susciter des talents dans le domaine de l’éloquence et de l’art oratoire, mais aussi à impliquer les jeunes scolarisés dans une profonde réflexion sur les causes à l’origine des trois génocides de l’histoire humaine: le génocide des arméniens (1915), génocide des juifs et des tziganes (1933 – 1945) et le génocide des Tutsi au Rwanda (1994)

« Pour que l’on en vienne à commettre les plus pires atrocités de l’histoire humaine, la parole véhiculée par les leaders et les journalistes (à travers les médias propagandistes) a eue un grand effet sur les individus »,
a déclaré Ken Phinéas Tchiteya producteur de ça se passe à l’école et initiateur du projet.

Chambres à Gaz, Génocide des juifs

« Avec le concours télévisé « EPG » pour éloquents pour prévenir le génocide, l’équipe de production de l’émission ça se passe à l’école entends utiliser ces deux outils pour contribuer, de façon ludique, à lutter contre la stigmatisation, le racisme, l’ethnocentrisme en impliquant des jeunes à travers un concours d’éloquence. » a-t-il renchéri.

24 candidats représentant 12 lycées de Brazzaville sont en compétition

Lors de la phase éliminatoire il s’agira d’un duel opposant les garçons aux filles. La finale mettra en compétition les 12 gagnants de la phase éliminatoire.

Cette première saison dont la finale interviendra le 7 avril 2019, date du 25ème anniversaire du Génocide des Tutsis, a été placé sous le thème : « Tirons les leçons de la Shoah et du Génocide des Tutsis au Rwanda: la stigmatisation commence par le refus de la différence qui existe entre les êtres humains »

Concours EPG: Episode 1: Les leçons de l’Holocauste par Prosper Mihindou Ngoma, responsable du Centre d’Information des Nations Unies à Brazzaville.

Au Congo, la prise en charge d’un enfant atteint d’un cancer coûte 2.500.000 FCFA (4.000 euros) environs, dont 1.800.000 FCFA (3.000 euros) pour la seule chimiothérapie. Pourtant avec un don de 10.000 euros au GFAOP (Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique) il est possible d’assurer une chimiothérapie gratuite à au-moins 40 enfants!

Cliquez sur l’image ci-dessus.

Pour réunir les 10.000 euros, un don de 10 euros seulement suffit.

Ne torturez plus vos méninges, voici un cadéau des plus inoubliables que vous pouvez offrir. Que ce soit pour un anniversaire de naissance, de mariage, professionnel, ou simplement d’amitié, offre-lui ce cadeau, il (elle) ne l’oubliera jamais!

Réalisation d’un diaporama photo avec en fonds sonore sa chanson préférée et des effets spéciaux – envoi surprise – partage avec sa liste d’amis – Cadeaux surprise
(Optionnel) – Diffusion de la vidéo à la télé (Optionnel)

Et puis, ça ne coûte pas cher: 10.000 FCFA seulement! Alors ne tardez pas, inscriptions en cours pour les anniversaires de Février. Contactez-nous par WhatsApp. Nous nous occuperons de tout. Cliquez ici.

Découvrez, un programme de radio à vous couper le souffle

« A chaque couple, son histoire » donne la parole aux couples qui ont réussi à franchir ce pas décisif en s’unissant dans les liens sacrées du mariage.

Ecoutez notre émission pilote: l’histoire passionnante de Joseph et Louise, le 25 décembre 2018, ils ont totalisé 53 ans de mariage et ils sont toujours très amoureux! Un miracle? Pas du tout! De la magie? Oui, la magie de l’amour. Cliquez ici

BIG UP POUR TON ANNIV – ARRIVE SUR DRTV!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une nouvelle année, des nouvelles perspectives mais toujours la même vision: Agir pour contribuer à améliorer la qualité des programmes des médias nationaux.

On commence en mars avec un nouveau concept télé sur DRTV: « Big Up pour ton anniv. » Regarder ici la vidéo extraite de notre émission pilote.

Ce concept innovant qui s’inspire de la culture congolaise des dédicaces et de la tradition qui consiste à célébrer un anniversaire (de naissance, professionnel, de mariage ou encore de création) a tous les atouts pour attirer plus de 200.000 nouveaux téléspectateurs chaque année.

COMMENT S’INSCRIRE?

Pour s’inscrire il suffit de télécharger le formulaire d’inscription, de le remplir puis de le déposer à la Direction Générale de la DRTV (Brazzaville) ou au près des nos distributeurs agréés.

UNE OPPORTUNITÉ D’AFFAIRES

OFFRE DE PARTENARIAT -BIG UP_Page_1

« Big Up pour ton anniv » n’est pas seulement une émission de télévision, c’est aussi une très belle opportunité d’affaires  qui peut vous rapporter 150.000 FCFA/mois pour un investissement de 20.000 FCFA seulement.

Pour en savoir plus veuillez cliquez sur le lien suivant pour télécharger notre proposition de partenariat

En perspectives nous vous souhaitons une bonne et heureuse année 2019.

Le mois de juillet coïncide souvent avec le début des grandes vacances. Quoi de plus normal que la première émission de ce mois soit consacrée aux cérémonies d’émulations qui sanctionnent la fin de l’année scolaire.

Dans ce numéro de ça se passe à l’école, nous vous amenons tour à tour à l’auditorium du Ministère des Affaires Etrangères….

Emmanuel 5
Revivez les temps forts de la cérémonie d’émulation du CS Emmanuel 5 programme français.

Dans la deuxième partie de l’émission nous serons à l’Ecole Internationale « Espoir du Pays ».

Espoir du pays
La meilleur élève de cette école a bénéficié d’une récompense digne du nom de l’école: Un séjour de trois mois à Chicago aux Etats Unis. Découvrez qui est ce lauréat dans cette émission.

Pour voir l’intégralité de cette émission rendez-vous sur notre chaîne YouTube: Media Freelance TVStudio.

Bonne évasion

Vous vous demandez comment se préparent les reportages? Comment ces jeunes parviennent-ils à présenter cette émission?

Eh bien tout commence par la prospection des écoles, une tâche pas du tout facile parce que sur 10 écoles prospectées 9 disent NON!  Il y’a aussi le coaching assuré souvent par des bénévoles de la Fondation Calissa Ikama et de Media Freelance.

Dans ce premier numéro du mois d’août 2018, nous vous amenons dans les coulisses de ça se passe à l’école en vous faisant visiter cinq établissements scolaires…

Emmanuel programme français
Nous irons au CS Emmanuel 5 Programme Français. Cette école chère à M. Ngoulou Jean-Jacques a organisé une cérémonie inédite d’émulation à l’Auditorium du Ministère des Affaires étrangères. Découvrez comment Rostelle et Sagesse, désignées pour animer le show ont été préparées par KeyB Lalionne, la responsable Arts et lettres de la Fondation Calissa Ikama.

Martial Opfouma
Soyez les confidents de la team du CS Fondation Martial Opfouma. Cette école va participer au Festival MECAT dans la catégorie « Classe de 5ème »

Miradie
Passez quelques minutes à Diata. Miraidie Nguewoa, 16 ans, élève au Lycée de la Poudrière a pu persuader le promoteur du CS les Amis de Colombe qui a finalement inscrit son école au Festival MECAT . Un matin, Miradie reçoit un coup de fil de son coach: « je t’ai désigné pour superviser le casting à l’école « Les amis de Colombe ». Va-t-elle s’en sortir ?

Misse la relance
Avec Déborah Misse faites escale au CS la Renaissance de Kinsundi, elle va tenter de négocier l’inscription de cette école au Festival Scolaire de Journalisme Audiovisuel « Mon École à la Télé (Festival MECAT)

Tetelestai
Toujours avec Déborah Misse visitez le Groupe Scolaire TETELESTAI sur la rue Okoyo (Talangai, Brazzaville). Cette école participe aussi au Festival MECAT avec la classe de 5ème.

Pour suivre cette émission abonnez-vous tout de suite à notre chaîne YouTube en cliquant ici: Media Freelance TVStudio

Lu pour vous dans la Semaine Africaine: Dans un proche avenir, « si rien n’est fait, les sociétés de téléphonie mobile risquent toutes de mettre la clé sous le paillasson » lisait-on dans un article publié, le lundi 6 juin 2018 sur le blog: mediafreelancecongo.org 

Et pour cause, le cri d’alarme de l’Agence de Régulation des Postes et Communications Electroniques (ARPCE) sur la situation économique catastrophique du secteur de la téléphonie mobile et relayés par les Dépêches de Brazzaville.

Cette situation catastrophique tomberait mal, au regard de la morosité de l’économie congolaise, en pleine régression depuis 2015 et qui  affecte, désormais, le secteur des télécommunications dont le revenu ne cesse de baisser.

En effet, le marché de la téléphonie mobile connait une perte de vitesse sur le revenu global des opérateurs de 6% en moyenne depuis 2014 jusqu’à moins 21% au premier trimestre de 2018. Une baisse qui a un impact sur le plan social car elle a failli contraindre certains opérateurs de la place à envisager des licenciements économiques.

L’évidence était là, la banqueroute du secteur des télécoms ne profitant à personne, surtout pas aux consommateurs, l’on comprend aisément l’imminence de la décision prise par l’ARPCE, le 1er juin dernier, d’encadrer dorénavant les tarifs planchers.

Pour l’autorité de régulation, les tarifs planchers pourraient avoir pour objectif de préserver le marché de la téléphonie mobile. Ce sont des prix fixés par les autorités de régulation en accord avec les opérateurs pour les services fournis (appels et accès à Internet).

Une autre décision prisé par l’ARPCE, c’est l’introduction des taxes sur la télécommunication et les communications électroniques, qui fait suite à la récente loi des finances signée le 29 janvier 2018, qui réaménage, à la hausse, le taux de la taxe sur le trafic des communications électroniques à compter du mois de juin 2018.

 

Les deux décisions de l’ARPCE on, ipso facto entrainé la révision des tarifs par les opérateurs de téléphonie mobile, notamment les prix des services de télécommunications principalement ceux des appels, des SMS et de l’Internet.

 

A vrai dire, l’instauration des tarifs planchers en téléphonie Mobile bénéficiera à l’économie congolaise. La décision de l’autorité de régulation n’est donc pas anodine. A signaler que ce sujet a déjà fait couler de l’encre dans nombreux pays qui ont tentés de les mettre en place.

 

 

KAUD

Téléphonie mobile congo1

Imaginez un peu qu’un matin de lundi, en allumant votre téléphone vous constatez qu’aucun réseau de téléphonie mobile n’est disponible. Vous demandez à votre voisin, pareil ! C’est le blackout total ! Quelques instants après,  vous apprenez la mauvaise nouvelle : « toutes les sociétés de téléphonie mobile ont cessé d’être opérationnelles ! »

Ce scénario catastrophe, digne d’un film  hollywoodien est inimaginable pour les consommateurs congolais mais pas impossible. L’évidence est là : « Dans un proche avenir, si rien n’est fait, les sociétés de téléphonie mobiles risquent toutes de mettre la clé à la porte ! », dixit une source sûre qui a requis l’anonymat.

Téléphones
Crédit photo: https://regionale.info/telephonie-mobile-cote-divoire-a-plus-30-millions-dabonnes/

Le cri d’alerte vient de l’Agence de Régulation des Postes et Communications Electroniques, le voyant du secteur de la téléphonie mobile est au rouge, la faillite se profile à l’horizon !

Que s’est-il passé vous demandez-vous peut-être ? « Si rien n’est fait » dixit l’ARPCE, mais qu’est-ce qui devrait-être fait ? L’ARPCE préconise plusieurs approches de solution. Au nombre de ces solutions, il y’aurait (nous disons il y’aurait parce que l’information n’est pas encore vérifiée) « l’augmentation des tarifs de la communication ! ». Lets wait and see!  

3-smartphones (1)
Crédit photo: https://fongwama.com/2016/10/26/niochi-activer-forfaits-de-reseaux-click/

En savoir plus:

  1.  Téléphonie mobile : la baisse des revenus inquiète   (Publié sur adiac-congo.com)
  2.  Congo: L’Arpce a défini les tarifs planchers data et voix pour MTN et Airtel jusqu’en 2019  (publié sur agenceecofin.com )
  3. Congo – Crise économique : le secteur de la téléphonie mobile contre vents et marées (publié sur fr.africanews.com)