Congo-Législatives : Qui de l’UDH-Yuki et du MCDDI passera au deuxième tour ?

L’UDH-YUKI battant campagne dans la 2ème circonscription électorale de Makélékélé

Le deuxième tour des législatives met aux prises les candidats de l’UDH-Yuki et du MCDDI, dans la deuxième circonscription électorale de Makélékélé, à Brazzaville, où les électeurs sont appelés à départager les candidats Joseph Badiabio dit Dadys et Jean Claude Nzingoula le 31 juillet 2022.

Les deux partis politiques sont entrain de mettre les bouchées doubles pour convaincre les militants et sympathisants à voter pour eux, c’est à dire, à faire le choix de la raison. Les cortèges, émaillés d’effigies des candidats ainsi que des logos de leurs partis politiques respectifs prouvent à suffisance que personne ne veut priver son candidat de sa voix, car il faut coûte que coûte arracher la victoire le 31 juillet prochain.

Les populations sont donc mobilisées dans cette circonscription électorale pour donner la victoire au candidat de leur choix. Bien que conscientes de ce que la vérité sortira du fond des urnes à base des procès verbaux que les délégués ramèneront dans leurs états majors politiques, pendant que les délégués de la CNEI les achemineront vers cette commission, dont le Congo reconnaît la compétence dans l’organisation des élections.

Pour ces législatives, les populations attendent que la compilation des résultats soit objective, et ne soient élus que les méritants.
Car, la crédibilité de certains élus serait remise en cause quand on sait que le parti au pouvoir a exclu des candidats de 25 circonscriptions électorales uniques. Donc acquises d’avance sans tambour ni trompette.

Ainsi, les populations appellent la CNEI à faire une fois de plus preuve d’objectivité pour que le Congo sorte de cette épreuve ragaillardi et félicité par la communauté internationale.

Aussi, invite-t-on les perdants à faire preuve de dépassement au nom de l’intérêt collectif qu’est le Congo.

Par ailleurs, la responsabilité des candidats est engagée dans la mesure où, au lieu de demander aux militants et sympathisants de contester les résultats des urnes et les inviter par la suite à descendre dans la rue, ils doivent plutôt reconnaître en toute humilité la victoire de l’élu afin de sauver la paix que le Congo a acquise au prix des sacrifices.

Rappelons que la paix est une denrée rare, une fois acquise, il est de l’intérêt de tout le monde de la préserver et la conserver même au nom de la ‘Paix des braves ».

Notons qu’à ce jour le PCT compte 102 députés au premier tour, sur les 151 sièges que comptera la chambre basse du parlement à la prochaine législature, de 2022 à 2027. Ce parti a, actuellement, 14 candidats en ballotage. Un véritable record. Qui dit mieux?

Achille Tchikabaka

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s