Congo-Législatives : Jacqueline Babindamana engagée dans l’amélioration des conditions de vie des habitants de Bacongo 2

Mme Jacqueline Babindamana fait partie des candidats aux législatives du 10 juillet en République du Congo, en particulier dans la deuxième circonscription électorale de Bacongo, à Brazzaville. Dans un message simple, elle place son action sur la politique, l’économie et le social.

Mâ Babins, la candidate

Cadre au ministère de la culture et des arts, et responsable du musée panafricain de musique, au Festival panafricain de musique (Fespam), elle est titulaire d’un diplôme de l’Université Marien Ngouabi en économie financière. Mâ Babins, pour les intimes, est née à Bacongo et y a passé une bonne partie de sa scolarité.

Cette femme, candidate indépendante, qui s’engage dans cette bataille électorale connait bien les réalités de l’arrondissement.  » Nous connaissons bien notre maison, et sommes la seule à savoir par où elle suinte », a-t-elle fait savoir. Sans vouloir fustiger les autres candidats, elle pense que les populations doivent porter leur choix sur elle, et en appelle les mamans à lui apporter leurs voix le 10 juillet prochain.

 » Tout le monde de plaint. La population est dans la misère, les jeunes sont désoeuvrés. Il faut les conscientiser. Voilà pourquoi je me propose de leur apporter l’hameçon pour qu’ils pêchent afin de devenir autonomes. En outre, les mamans ont des activités commerciales qui ne marchent pas », a souligné Mme Babindamana.

Dans le social, elle s’est mise débout pour aider les populations de l’arrondissement sans distinction. Car elle est la maman de tout le monde. Comme qui dirait « Mama ni mama kua, c’est-à-dire, maman c’est maman ».

En effet, les populations de cet arrondissement en ont marre de voir des candidats qui n’habitent le quartier venir solliciter leurs voix, pour ne plus revenir une fois élus. Ils ne rendent donc pas compte des sessions aux mandants, parce qu’ils ont pas de temps pour les descentes parlementaires.

La candidate présentant le logos de reconnaissance

C’est dans ce contexte que la candidate justifie politiquement sa candidature. Selon elle, les populations souffrent d’avoir les députés de cette trempe, qui n’habitent pas dans leurs circonscriptions électorales.

Notons que Mme Jacqueline Babindamana a également géré le projet de réhabilitation des établissements scolaires dans le département du Pool au sortir des évènements malheureux qu’il a connus avec l’aide du PNUD et les finances solidaires à la CAPPED, une microfinance au Congo Brazzaville.

Achille Tchikabaka

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s