Le premier ministre Anatole Collinet Makosso appelle à la conclusion d’un pacte de solidarité pour le sport congolais

Le premier ministre Anatole Collinet Makosso s’adressant à l’équipe nationale

Il a fait cet appel lors de la réception qu’il a accordé à l’équipe nationale, les Diables Rouges, après leur victoire contre la Gambie qu’ils ont battue par un (1) but à zéro.

Cette réception a eu lieu en présence du ministre des sports par intérim, Jean Luc Mountou qui avait à ses côtés le président de la Fédération congolaise de football, Guy Mayolas. Ce dernier a remercié le chef du gouvernement pour l’initiative qu’il avait prise au lendemain de la défaite de la sélection nationale contre l’équipe nationale du Mali le 4 juin dernier à Bamako, de les rencontrer dans un hôtel de la place.

A cette occasion, Anatole Collinet Makosso appelait à l’unité autour du sport congolais.

Dans ce même élan, le premier ministre les a reçus après leur victoire contre la Gambie qu’ils ont battue par un (1) but à zéro, dans le cadre des éliminatoires de la CAN qu’accueillera la Côte d’Ivoire en 2023.

Par ailleurs, il les a encouragés et les a exhortés à maintenir le cap, pendant les prochains matches.

 »Vous félicitez pour le jeu d’hier, que vous avez construit il y a quelques jours. Vous avez mouillé le maillot parce que vous vous êtes dit que nous ne devons pas décevoir le peuple congolais », a indiqué le premier ministre Anatole Collinet Makosso, et d’ajouter que  »Cette victoire n’est qu’un fait de consolation. Nous devons lui montrer que cette victoire est le fruit d’une organisation technique bien menée. Pour le faire, il faut une deuxième victoire contre le Soudan, en septembre prochain ».

Le président de la République, Denis Sassou-N’Guesso, s’investit dans le développement du sport congolais dans toutes les disciplines. Depuis 2007, il a construit les infrastructures sportives sur le territoire national.

A propos de l’équipe nationale, le chef de l’État a instruit les membres du gouvernement à s’investir totalement pour que les athlètes congolais se entent sous pression.

 »Pour y parvenir, nous devons conclure un Pacte de solidarité pour le sport congolais, afin de prendre à bras le corps les fédérations, les équipes et la presse sportive qui est un acteur important ».

Enfin, il a conclu en appelant au rétablissement de la confiance pour que, ensemble, le Congo marche vers la victoire.

Achille TCHIKABAKA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s