Osiane 2022 :Relever les défis économiques à travers le numérique en Afrique

Les ministres Mikolo et Ibombo de part et d’autre avec les lauréats

Les rideaux sont tombés le 29 avril 2022, sur la 6è édition du Salon internationale des technologies et de l’information, Osiane, à Brazzaville. Pendant quatre jours, les entrepreneurs, et experts ont exploré dans une réflexion prospective pour une Afrique dont les défis économiques restent encore à relever.


Contrairement aux dernières éditions, une nouveauté est intervenue à celle de cette année avec la création du Village des startups Osiane (VISO), dont le but a été de promouvoir l’entreprenariat. Quatre Startupers ont ainsi été retenus par le Jury à savoir des promoteurs de Noki-Noki, Green Tech, Tinda et Home Tech, qui prendront part au Salon Vivatech, du 15 au 17 juin 2022, à Paris en France. Et Osiane contribue à ce voyage à hauteur de 30 mille euros.

 »Les quatre Startupers ont suivi tous une formation. Nous avons mis à leur disposition des outils internes qui leur ont permis de structurer leurs projets », a indiqué Philippe Bouity Viaudo, le coordonnateur de ce Viso.


Ravie, la ministre des petites et moyennes entreprises et marraine de cette activité, Jacqueline Lydia Mikolo, a promis recevoir les heureux gagnants en présence de Léon Juste Ibombo, ministre des postes et télécommunications en charge de l’économie numérique, afin de pouvoir échanger.t

Aussi, a-t-elle indiqué, avec son collègue Ibombo, ils les accompagneront pour concrétiser ce départ pour Paris, en rappelant qu’ils sont ouverts pour la suite à donner à cet événement.

Par ailleurs, Luc Missidimbazi, promoteur de l’Osiane a mentionné la leçon à tirer de cette édition portant sur la prise de conscience de tous les acteurs et les partenaires qui les ont accompagnés, dont entre autres l’Arpce, Congo telecom, le Pnud et Vivatech.

Le Salon Osiane a, autour de la problématique de l’impact numérique, évoqué pendant les ateliers, débouché sur le légalisme des projets innovants et à des projets structurants permettant aux experts de rentrer de pleins pieds dans la révolution numérique.


« C’est le sens de la réflexion que vous avez menée sur les approches qui doivent revaloriser, l’assaut, la solution aux normes desquelles la mutualisation des expériences, la pérennisation du Salon international des technologies de l’information et de l’innovation, la création des opérateurs et des régulateurs postaux dans la gestion du travail », a déclaré le ministre Léon Juste Imbombo qui estime qu’aller ensemble « permettra d’atteindre les objectifs du développement durable et les objectifs spécifiques du PND 2022-2026 ».
                                                                            Achille Tchikabaka

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s