L’ÉLOQUENCE EST FÉMININE! 2/2

C’est sous cet intitulé que Média Freelance, la Fondation Calissa Ikama et l’Ecole d’Art Oratoire en création « JOUSHA ACADEMIE » entendent participer à la célébration de la journée internationale et du mois de la femme. Une série d’articles pour aider à améliorer leur éloquence et leur prise de parole en public avec à la clé, des ateliers de formation et de coaching  en présentiel  à l’intention des candidates aux élections législatives et locales de 2022. La présidente du Mouvement Jousha, Madame Bethy Victorine Yaca et celle de la Fondation Calissa Ikama Madame Edith Yolande Ketta-Mbanguyd, en parlent dans cette interview.

Édith Yolande Ketta-Mbanguyd

A l’occasion de la journée internationale et du mois de la femme, la Fondation Calissa Ikama soutient le projet « L’éloquence est féminine » de l’Académie Jousha. Un projet qui vise à former 300 candidates aux élections législatives et locales sur l’éloquence et la prise de parole en public. Pourquoi?

Vous êtes sans ignorer que l’année 2022 est une année électorale pour le Congo et que le Gouvernement a choisi de célébrer le 8 mars sous le thème: « la progression de la femme aux fonctions politiques et électives ». Étant donné que l’un des objectifs de la Fondation Calissa Ikama est « Favoriser l’éclosion de la créativité et des talents chez les jeunes », cette activité de formation, non seulement elle est une approche d’appropriation de la deuxième déclinaison du thème national: « avançons sans relâche pour des victoires politiques », mais aussi elle permet aux jeunes porteurs du projet Académie Jousha de franchir une étape décisive dans la mise en œuvre de leur projet de création d’une école d’art oratoire.

La Jousha Youth Challenge Team (Gan, Key, Tino, Deborah) l’équipe porteuse du projet Académie Jousha au concours Youth Challenge 2019/2020

Qu’est-ce qui vous convainc que cette activité a toute sa place?

Tout part de la vision: l’Objectif de Développement Durable N°5 « Égalité des sexes ». L’atteinte de cet objectif va conduire à une société dans laquelle Hommes et Femmes bénéficient des mêmes droits et des mêmes privilèges, notamment un accès équitable aux postes de responsabilités, ce qui va nécessiter le développement par la femme, de compétences dans plusieurs domaines, l’éloquence et la prise de parole en public notamment.

Ces ateliers de formation qu’organise Jousha Académie ont été placés sous le thème: « Pour des femmes plus éloquentes au parlement et dans les conseils municipaux. ». Avez-vous une idée de qui peut justifier ce choix?

D’après la fiche soumis à notre appréciation par l’Académie Jousha, cette activité veut contribuer à mettre du côté des candidates toutes les chances de remporter ces élections puis, une fois élue, de marquer d’une empreinte indélébile leur mandat.

Pendant la campagne électorale elles devront présenter des dizaines des discours, par la suite, elles devront prendre la parole dans l’hémicycle ou pendant les sessions des conseils municipaux. Elles ont donc besoin d’être plus éloquentes, plus à l’aise dans la prise de parole en public. Bref, elles ont besoin d’acquérir une parfaite maîtrise de l’art oratoire.

Le choix du thème: « Pour des femmes plus éloquentes au parlement et dans les conseils municipaux. » me paraît judicieux. Il traduit les véritables aspirations de ces femmes: Elles sont déjà éloquentes, mais elles tiennent à s’améliorer. Ne l’oubliez pas « éloquence est féminine » dit-on parce que c’est avant tout un mot féminin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s