Absence de laboratoires scientifiques dans les écoles privées congolaises: Voici la solution pragmatique!


Physique, Chimie et SVT. L’enseignement de ces matières scientifiques ne peut se faire sans manipulations autrement dit travaux pratiques effectués dans un laboratoire. Mais hélas, au Congo, tout comme dans plusieurs pays d’Afrique force est de constater que les écoles disposant de laboratoires équipés sont rares. Problème:le matériel de laboratoire et les réactifs coûtent excessivement cher ! Y’a-t-il une alternative ? Oui.

L’alternative s’appelle: Kit des Microsciences. Nous l’avons découvert en 2019 lors d’un atelier organisé par l’UNESCO au profit d’un groupe d’enseignants du public.

Exposé sur l’utilisation des Kits de Microsciences présenté en 2021 par les élèves du Lycée de la Révolution (Brazzaville). Ces élèves sont encadrés par les enseignants formés par l’UNESCO en 2019.

En faisant des recherches en ligne nous sommes tombés sur un article publié sur le site web d’un fabricant de matériel de laboratoire. Voici ce qu’on y lit: « Avec la méthode traditionnelle d’enseigner, les coûts associés à l’enseignement des sciences sont énormes pour les gouvernements et les établissements d’enseignement ». Conséquence :  « l’enseignement des sciences de qualité n’est dispensé qu’à l’élite et à une petite partie de la population. »

Pour résoudre ce problème, cet équipementier fabrique et commercialise les Kits de Microsciences, une solution qu’il juge pragmatique pour 4 raisons :  « Ils sont de plus petite taille et sont très abordables;  ils sont faciles à utiliser; ils sont livrés avec des manuels détaillés pour les étudiants et les enseignants et; ils sont réutilisables parce que la plupart de leurs matériaux sont en plastique. »

« Avec l’approche des microsciences, l’enseignement des principes fondamentaux des sciences est possible même dans les zones où aucun laboratoire n’est disponible! » lit-on dans le même article qui précise aussi que « les enseignants trouvent ces kits faciles à utiliser tandis que les élèves s’amusent beaucoup en faisant des manipulations »  et que  » les écoles n’ont pas besoin d’infrastructures particulières parce que les manipulations peuvent se faire dans une salle de classe! »

Composition d’un Kit de Microsciences. Il peut tenir sur un tablebanc.

 Si, comme le révèle le même article « l’intérêt pour les kits de microsciences n’a cessé de croître », que « le matériel d’enseignement et d’apprentissage de ces kits est approuvé par l’UNESCO »,  que « la recherche a maintenant montré que ce système peut atteindre les objectifs traditionnels des travaux pratiques à un coût beaucoup plus faible » et qu’à ce jour « ils ont été introduits dans plus de 50 pays d’Afrique et d’Asie » l’on est en droit de se demander: « Et si les écoles privées congolaises recouraient à cette solution pour améliorer la qualité de leur enseignement des sciences, ne joueraient-elles pas, encore en mieux, leur rôle de fer de lance du Système éducatif congolais ? ». La réflexion est lancée.

Voir la vidéo réalisée avec 3 enseignants ayant participé à cette formation des formateurs sur l’utilisation des Kits de Microsciences organisée par l’UNESCO en 2019.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s