L’encerclement Cognitif : cause logique des freins au développement du continent africain ?

On serait tenté de répondre à cette question par un « oui » à la lecture du Communiqué de Presse publié ce 1er juillet 2021 par l’Institut National d’Intelligence Stratégique,   une association apolitique créée en 2019 par le congolais Patrice Passy et qui a pour objectif principal d’enrichir l’existant national sur les questions d’Intelligence Economique et Intelligence Stratégique. Ce communiqué de presse annonce le lancement des « Matinales de l’Intelligence Economique », MIE en sigle, pour ce 20 juillet 2021 à l’Hôtel PEFACO MAYA-MAYA sous le thème : « Comment faire face à l’encerclement cognitif en Afrique Francophone ? Outils & Méthodes »

Vous avez dit:  » Encerclement cognitif? « 

Oui oui, il s’agit bel et bien de  » l’encerclement cognitif « ! L’article  » Encerclement cognitif par l’« agribashing » «  publié en 2019 sur le site web officiel de l’Ecole de Guerre Economique (EGE), définit ce concept comme étant  » une démarche, non visible, de ou des attaquants visant leur cible, sans que celle-ci ne puisse savoir d’où l’attaque provient directement. Il a pour but de détruire la légitimité, la crédibilité, et l’image de sa cible. »

Un groupe d’experts de l’Université des Connaissances Africaines génitrice de l’INIS

Les experts de l’INIS partagent cette définition du concept  » Encerclement Cognitif « . Le dossier de présentation des Matinales de l’Intelligence Economique que nous avons pu consulter sur le site web officiel de cette activité parle d’une méthode de présence, de sécurisation, d’emprise pour mieux pérenniser les marchés fondés sur la prescription des modes de pensée, de production des connaissances, des compétences et des enseignements :  » Cette stratégie qui se dévoile sous la forme d’une communication d’influence permet de mettre en place des procédures, d’élaborer des normes et de cartographier des acteurs afin de porter et de démultiplier des messages, des actions ou des idées. »

A l’origine des freins au développement du continent africain ?

C’est un peu trop tôt pour l’affirmer, mais pour les experts de l’INIS, l’encerclement cognitif est à incriminer. Le dossier de présentation des MIE cité ci-haut explique que  » depuis la rencontre avec l’Autre  » les infrastructures, les structures, l’environnement juridique, économique, social et culturel façonné par lui et favorable à ses intérêts  » ont favorisé un véritable formatage intellectuel des cadres et des décideurs des pays décolonisés, influençant ainsi fortement, par des voies indirectes, leur référentiel de raisonnement et les orientant imperceptiblement vers des comportements socioculturels précis, ce qui conduit à les transformer en clients quasi assurés du pays à l’origine de cette opération d’influence très élaborée. »

La jeunesse peut-elle être le porte-flambeau de la lutte pour le désencerclement cognitif ?

Malheureusement, ce sujet reste  » un sujet méconnu du grand public «  indique le texte du communiqué de presse cité en introduction de cet article et d’ajouter que malgré cette méconnaissance, il est établi que c’est  » un sujet à fort impact structurant et déstructurant. « 

Patrice PASSY cité dans le Communiqué de Presse est persuadé que l’organisation d’une conversation stratégique sur la question « Comment faire face à l’encerclement cognitif en Afrique Francophone ? Outils & Méthodes » permettra d’enrichir les participants d’un savoir-faire unique sur un sujet structurant pour les devenirs et les murs mentaux des africains puisqu’il s’agira d’évoquer non pas leurs possibles, mais leurs potentialités inexplorées ou encore en veilleuse à cause des ENCERCLEMENTS COGNITIFS.

Patrice PASSY, Fondateur de l’INIS

Pour Monsieur PASSY, il s’agira de répondre à cinq questions suivantes: « De quoi s’agit-il ? Pourquoi ces encerclements cognitifs ? Quand ? Les stratégies mises en œuvre, avec quoi, avec qui ?

Hum ! Pas d’accord ? Viens débattre !

Les experts de l’INIS croient dur comme le fer que « savoir répondre à ces questions est indispensable pour comprendre d’où l’on vient, où en sommes-nous, et où l’on va sur le plan stratégique. » A tort ou à raison? Le débat est ouvert. Rendez-vous très bientôt en ce 20 juillet à l’Hôtel PEFACO MAYA-MAYA.

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s