SAUVER LES CHAINES DE TÉLÉVISION CONGOLAISES D’UNE FAILLITE PROBABLE…

IMG_20180326_110626
Le Secrétaire Exécutif Permanent de Media Freelance Congo et le Directeur Général Adjoint de MCR TV NF (Pointe-Noire), les deux sont d’accord sur la nécessité d’investir dans l’amélioration de la qualité et de la grille des programmes des médias locaux.

La libéralisation du secteur des médias au Congo et l’essor des technologies de l’information et de la communication ont entraîné la création de plusieurs médias privés et l’ouverture de l’espace médiatique national aux médias internationaux.

Alors que sous d’autre cieux l’évolution technologique a contribué à augmenter l’audience des médias, au Congo, les chaînes de télévision locales frôlent l’agonie.

Le constat est amer. Les chaînes de télévision congolaises n’ont plus le vent en poupe d’antan. Les téléspectateurs congolais, déjà très sélectifs n’ont d’yeux que pour les médias internationaux. A la question de savoir les raisons de ce choix, 8 téléspectateurs sur 10 décrient la qualité des programmes des médias nationaux qui laissent à désirer.

DSC01849
Le Secrétaire Exécutif Permanent de Média Freelance en pleine réalisation de l’émission « ça se passe à l’école » à la Régie finale de la DRTV INTERNATIONAL, première chaîne de télévision privée de Brazzaville.

Pourtant, conformément à la loi, les médias nationaux se doivent de diffuser un contenu local à plus de 80%, malheureusement le contenu et la qualité des programmes des médias nationaux, ne sont pas de nature à faire face à la concurrence des contenus et des qualités des programmes des médias internationaux.

Habituées à diffuser les contenus étrangers (films, clips, émissions), les chaînes de télévision nationales perdent chaque jour une bonne partie de leur audience au profit des médias internationaux, ce qui entraîne la diminution continuelle des recettes publicitaires (principale source de revenus).

Si la télévision Nationale Congolaise peut encore compter sur la subvention de l’Etat, tel n’est pas le cas des chaînes de télévision privées qui, en raison de la diminution des recettes  publicitaires, n’arrivent même plus à supporter leurs charges de fonctionnement.

Pour inverser la tendance, et contribuer à sauver les chaînes de télévision nationales d’une faillite probable, Media Freelance, conformément à sa vocation, entends s’attaquer au mal par la racine.

Voici notre stratégie:

  1. Renforcer les capacités des dirigeants des chaînes de télévision nationales et de leurs principaux collaborateurs (responsable de la production, responsable des programmes, etc..) sur le marketing des médias et sur les techniques de programmation utilisés par la majorité des chaînes de télévision internationales.
  2. Organiser une compétition entre les chaînes de télévision nationales pour les inciter à se servir rapidement les capacités acquises pour améliorer la qualité des programmes et ainsi retrouver la confiance des téléspectateurs.

POUR TÉLÉCHARGER LA FICHE-PROJET, CLIQUER ICI

Catégories